Accueil / Conseils de voyage / Préparer un long voyage à moto

Préparer un long voyage à moto

Pour les routards et motards dans l’âme, les petites virées en moto offrent toujours de belles sensations et sont énormément jouissives. Mais quand il s’agit de faire de longs voyages sur sa bécane, les choses ne sont pas tout à fait pareilles. Une moto n’offrant pas le même confort qu’une voiture, il est nécessaire de bien préparer les longs voyages pour éviter la fatigue et d’autres désagréments. En quoi consiste cette préparation ?

L’état de la moto

Ici il ne s’agit pas uniquement de vérifier l’état des pneus, des plaquettes de frein ou encore du kit de chaîne. Tout ce qui concerne la moto doit être vérifié de près et cela va de l’état global de l’engin aux conditions de son assurance. Cette assurance est obligatoire et permettra de couvrir d’éventuels accidents.

Le motard qui veut voyager en toute sérénité doit aussi s’assurer d’emmener avec lui les indispensables en matière de deux-roues, à savoir : les outils pour le démontage de roue, un bidon d’huile d’appoint, de la graisse pour la chaîne et un chiffon.photo-voyage-moto

La gestion du carburant

Sans carburant, l’idée même de faire un voyage à moto, qu’il soit long ou pas, est inimaginable. Si la destination finale ou l’itinéraire n’est pas connu d’avance, il est primordial de prévoir suffisamment de carburant pour éviter de se retrouver en panne sèche au beau milieu de nulle part. Toutefois, il n’est pas forcément nécessaire de faire le plein ou d’apporter des bidons d’essence.

Une deuxième solution beaucoup moins contraignante consiste à se munir d’une carte ou d’un GPS et de se renseigner sur la position des stations d’essence présentes le long du trajet. Ainsi il sera plus facile de déterminer où s’arrêter pour prendre du carburant, si cela est nécessaire. Ces arrêts sont aussi l’occasion de faire une petite pause et de se dégourdir les jambes dans un lieu beaucoup plus sûr que sur la route.

La préparation du pilote

Dans un voyage à moto, il y a l’engin d’une part et le pilote d’autre part. Le pilote qui subit directement les effets de la fatigue (qui peuvent entrainer des accidents) doit aussi se préparer. Cette préparation consiste à se munir de toutes les protections nécessaires, allant du casque aux bottes, en passant par l’équipement de pluie. Découvrez en plus sur le voyage sur ce blog de voyageurs.

 

Voir aussi

pod

Sleep’n fly lounge, se détendre durant les transits à l’aéroport

Marre d’attendre durant des heures dans la salle d’embarquement de votre aéroport ? Besoin de vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>